Chanson | Du trauma sur des mots

Publié le par Jérôme

ZED VAN TRAUMAT.

Ca y est, on le sait, c'est le singe qui descend de l'homme, et pas l'inverse. Merci à Ardi le squelette pour l'info. Mais un mystère reste insoluble. Qui va réussir à descendre de Serge Gainsbourg ? Le provocateur Zed Van Traumat apporte une réponse intéressante.

 

« Nous sommes tous des nains juchés sur des épaules de géants », la formule est belle, elle est de Pascal, mais quand elle concerne la chanson française, cela ressemble surtout à une forme de mansuétude un peu craintive envers Brassens, Gainsbourg, Ferré et Co. Le charentais-maritime Zed Von Traumat, lui, zigzague avec bonheur dans les sentiers battus de la chanson française. Pas évident pour un protégé de Francis Cabrel et lauréat du prix SACEM. Bien inspiré, il enchaîne les premières parties : Katerine, Emily Loizeau, Claire Diterzi, Jacques Higelin, Berry, Thomas Fersen…


Chez « Zed », la voix est sensuelle et possédée ; les respirations entre les couplets, rauques. Ses rimes sont très écrites, de vrais lassos pour happer l’auditoire. Sur scène, il gigote, fait des moulinets avec ses mains, mime ce qu’il raconte.  Souffle le cynisme sur l’art et les femmes « comme d’autres chantent je t’aime ». Sous l'étiquette Gainsbourg, de la bluette au be-bop, il tord le coup aux mots. Et dans la production actuelle, c'est suffisamment rare pour être signalé.

  • 1 album, "BELGE ANDALOU", re-sortie nationale en mars 2010.

 

POUR ALLER PLUS LOIN :

 

Lors d'un concert, Zed Van Traumat fait un sort à "Je chante" de Charles Trenet.

 

-MYSPACE DE L'ARTISTE

 

-SON SITE OFFICIEL

 

Publié dans Musique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Robyn 10/12/2009 05:45


Merci pour cette découverte.


lizier 06/12/2009 06:59


Bonjour,

Je viens de visiter votre blog qui est pas mal.
Je vous invite à visiter mes pages je suis graphiste nouvellement arrivé à Montréal.

Je vous souhaite une bonne continuation sur votre site à bientôt

Nicolas